Donner à voir et à entendre

La mission nouvelle qui a été pensée pour la Grange au Lac est de faire d’elle une institution musicale. De lui en donner les caractères techniques et l’identité artistique. Mais avant tout, d’exploiter l’immense potentiel que revêtent ses murs de cèdre et sa scène de châtaigner. Le projet artistique qui est né pour remplir cet objectif sonne ainsi comme une évidence pour la Grange au Lac : nous voulons la donner à voir et à entendre dans tout ce qu’elle peut offrir de meilleur.

Chaque rendez-vous, chaque exploration, chaque partenariat en sont de nouveaux éclairages. Complémentaires les uns des autres, ils dessinent l’un après l’autre le potentiel extraordinaire de la Grange au Lac en mettant en valeur chacun de ses atouts et chacune de ses possibilités. Sous le chapeau cohérent d’une programmation unique, ces éclairages sont ceux des différents acteurs qui y participent, et ceux de la diversité de forme et de contenu des concerts et des festivals qui s’y déroulent. Des éclairages multiples qui laissent deviner, peu à peu, à travers les ombres, les lustres, les miroirs et les bouleaux, ce qu’est vraiment la Grange au Lac. Allumés tous ensemble, ils forment ainsi une saison complète, de septembre à juillet, que nous présentons pour la première fois, et qui sera animée de quatre grands temps forts :

Voix d’automne, ambitieux projet en partenariat avec l’Opéra national de Paris et son académie, mettra à l’honneur la théâtralité de notre salle, apportant à la programmation la dimension lyrique qui lui manquait : théâtre musical, airs d’opéra, lieder et mélodies viendront éclore sur les scènes de la Grange au Lac et du Théâtre du Casino. Jazz à la Grange, pour la troisième année consécutive, réchauffera pendant trois jours les frimas de décembre, sous les yeux jaunes des Flottins et dans une Grange parée de son manteau blanc. Printemps de la Grange, après une première édition en 2018, se renouvellera avec une affiche d’exception – Leif Ove Andsnes, Sir András Schiff et Elisabeth Leonskaja, en
concerto, en récital et en musique de chambre… Ultime et suprême temps fort de la saison, les Rencontres Musicales d’Évian feront évidemment battre à nouveau le coeur de la Grange au Lac – dédiées cette année à Johannes Brahms, et conçues avec le Quatuor Modigliani, directeur artistique associé, elles feront vivre Évian au rythme de sa musique, à travers (notamment) l’archet de Janine Jansen, la baguette de Herbert Blomstedt et celle de Gustavo Dudamel.

Dernier éclairage sur l’identité de notre salle : le Sinfonia Grange au Lac, l’orchestre qui porte désormais ses couleurs, et dont l’inauguration s’est faite aux Rencontres Musicales d’Évian sous la baguette du grand Esa-Pekka Salonen. Une telle salle méritait son propre orchestre : constitué de musiciens venus des plus grandes phalanges européennes, il fera désormais notre fierté à chaque édition du festival, et emportera avec lui, dans ses tournées, le nom de notre salle.

ALEXANDRE HÉMARDINQUER & PHILIPPE BERNHARD
Directeur exécutif Directeur artistique