Inauguré lors du 25ème anniversaire de la Grange au Lac sous la baguette d’Esa-Pekka Salonen, le Sinfonia Grange au Lac regroupe des artistes des plus grandes phalanges européennes (Mahler Chamber Orchestra, Philharmonique de Radio France, Orchestre de Lucerne, etc.). Sous la direction des chefs d’orchestre contemporains parmi les plus demandés et les plus respectés (Esa-Pekka Salonen en 2018, Gustavo Dudamel en 2019, Lars Vogt en 2021 et Daniel Harding en 2022), ces musiciens se retrouvent chaque année aux Rencontres Musicales d’Évian, en formation symphonique et de chambre.

 

RETOUR EN IMAGES

Le Sinfonia est né en 2018 sous la baguette du Finlandais Esa-Pekka Salonen. Ayant peu travaillé avec de jeunes orchestres et séduit par le projet, il a vérifié un à un les membres de la formation avant de donner son accord. Fasciné par le projet, il confiait à Diapason : « Pour moi, c’est comme un livre ouvert. C’est aussi un défi de construire quelque chose qui tienne la route en un temps très limité ; mais c’est un défi inspirant, car je peux librement repartir de zéro. Il règne un très bon esprit, tous les musiciens sont heureux d’être là. Cela génère une énergie particulière, car, en dépit de leur expérience, ils sont à nouveau comme des étudiants ».

L’année suivante, c’est Gustavo Dudamel qui prenait la direction, encore pour la clôture du festival des Rencontres Musicales d’Évian. Le nouveau directeur de l’Opéra de Paris, également séduit par le projet de la Grange au Lac, s’emparait alors de la dernière symphonie de Brahms.

En 2021, les riches couleurs de la symphonie n°6 et l’exaltante vitalité du concerto n°5 ont donné à Lars Vogt l’occasion de partager son regard visionnaire et innovant avec l’orchestre « maison » du festival.

En 2022, Daniel Harding, au sommet de son art, a mis toute son énergie, sa fougue et sa précision dans la conduite du Sinfonia Grange au Lac. Connivence des membres de l’orchestre maison, symbiose avec leur chef d’un soir, communion avec le public : cette magnifique interprétation des deux symphonies emblématiques de Schubert et Beethoven restera dans les annales de la Grange !