Printemps de la Grange

du 8 au 10 mai 2020

Un écrin pour l’instrument roi

La troisième édition du Printemps de la Grange donne carte blanche à l’une des pianistes les plus célébrées de la scène internationale : Yuja Wang. Deux soirs de suite, son piano se donnera à entendre sous toutes les coutures, jouant avec la géométrie plus que variable du Sinfonia Grange au Lac, du sextuor au concerto.
Au feu d’artifice Yuja Wang répondra l’infinie délicatesse de Bertrand Chamayou ; à la puissance de Chostakovitch s’opposera la poésie romantique des Schumann, Saint-Saëns et Ravel : décidément, comme nous le propose Lise de la Salle, un panorama des horizons musicaux s’impose, du piano jazz au piano-orchestre…
Panorama des timbres aussi, sur la scène des jeunes talents, quand le piano sera mêlé à ceux de la clarinette et du quatuor à cordes, avec Alice Burla et son aîné Alexandre Kantorow, premier prix du concours Tchaïkovski 2019, qui inaugure un enthousiasmant partenariat avec La Belle Saison. En un weekend de mai, un parcours pianistique intense et complet.